Parcours : un stage en expertise comptable chez Amarris Contact

«  Amarris ne pouvait pas m’offrir une meilleure mission pour soutenir mon DEC ! »

Il y a un peu plus de 5 ans Yolaine termine son master en compta en alternance. Elle sait déjà que pour le DEC (diplôme d’expertise comptable), elle veut traiter un sujet stratégique sur le développement des cabinets d’expertise comptable. Mais pour cela, elle a besoin d’intégrer un cabinet qui lui offre le bon cadre, avec la possibilité de tester de nouvelles choses, de se mettre en danger, bref d’oser la nouveauté. Tout à fait nous en sommes. Son recrutement au poste de collaborateur junior au sein d’Amarris Contact Nantes fut très rapide. Et pour son stage d’expertise comptable ? Yolaine a tout simplement pu suivre et contribuer (fort activement) à la création du 1er réseau de franchise en expertise comptable, rien que ça !

Préparation mémoire expertise comptable

Juste après l’annonce des résultats, elle revient sur ces 5 années de travail acharné et les nombreux soutiens dont elle a pu bénéficier au sein du cabinet !

 

Yolaine Jolly, expert-comptable chez Amarris Contact.

 

Yolaine, pourquoi avoir choisi un sujet sur le développement du cabinet, plutôt qu’un thème comptable ou fiscal plus « classique » ?

Il se trouve que je n’ai pas choisi le métier de comptable par hasard. J’ai l’exemple d’une maman expert-comptable, associée à la tête de son cabinet. Très tôt j’ai pu mesurer la dimension entrepreneuriale propre au statut d’expert-comptable. Nous accompagnons des entrepreneurs et les guidons pour les aider à faire vivre au mieux leurs projets, mais nous sommes aussi acteurs de nos entreprises et de la vie économique locale. Bref, c’est un sujet qui me tient vraiment à cœur, mais j’ai pu le constater en master, la création du cabinet est aussi devenue très compliquée pour les jeunes experts.

J’étais déjà chez Amarris Contact quand il a été question de créer un réseau de franchise à destination des jeunes experts-comptables. Je me suis dit que c’était vraiment un excellent sujet à creuser pour présenter une opportunité de plus, parmi d’autres bien sûr, en matière de création de cabinet d’expertise comptable.

 

Justement, concernant ton mémoire d’expertise comptable, c’était un sujet assez peu conventionnel et donc un peu risqué non ?

Oui, tout à fait, je savais que je prenais le risque de ne pas plaire. Mais avant de se lancer, il faut faire valider une notice très détaillée. Mon sujet a été validé, mais j’ai dû retravailler mon plan à la demande du jury. Ce retour m’a permis d’orienter mon travail et de prendre du recul par rapport à ce que je vivais en tant qu’actrice du projet. Pas simple, mais cela a été salutaire. Il faut dire que j’ai été très soutenue au sein du cabinet !

 

Justement, maintenant que tout cela est derrière toi, comment qualifierais-tu l’accompagnement d’Amarris ?

Du moment où j’ai manifesté mon intérêt pour le projet franchise, j’ai été pleinement intégrée au groupe projet. J’ai pu réaliser une enquête auprès des jeunes experts-comptables, préparer le prévisionnel d’activité d’un franchisé, contribuer à la rédaction du manuel opératoire, participer à un Congrès de l’Ordre des Experts-Comptables puis à l’accueil des premiers franchisés. On peut dire que j’étais complètement en immersion !

Créer son cabinet d'expertise comptable en franchise

Mais tu avais malgré tout en parallèle tes dossiers comptables à suivre et, bien sûr, la PF ?

Oui , c’était intense ! Mais maintenant que je n’ai plus « que » mes dossiers à gérer, j’ai presque l’impression d’être au ralenti ! En tout cas, pendant toute la dernière ligne droite de rédaction du mémoire d’expertise, j’ai pu poser tous les jours dont j’avais besoin, même en pleine période fiscale et Cédric notre DG a immédiatement validé mes sessions de formation qui ont été prises en charge par le cabinet.

J’ai vraiment eu le sentiment d’être accompagnée de tous les côtés 😊 : Marion, notre responsable du services juridique, Stéphanie sur la partie prévisionnelle chiffrée, Christophe bien sûr mon responsable au sein du cabinet mais pas seulement. La veille de la soutenance, Gaëlle, notre responsable communication graphique m’a même aidée à concevoir un poster du parcours du franchisé qui a vraiment fait bonne impression lors de l’oral… bref, c’était très précieux. C’est vrai que le mémoire du DEC est un marathon vraiment difficile. Mais je ne me suis jamais sentie seule.

 

Voilà, le mémoire c’est fini et te voilà expert-comptable. D’abord félicitations et le mot de la fin ?  

Mais ce n’est qu’un début ! Je reste très attachée au projet de franchise et je compte bien continuer à œuvrer activement à ce développement très ambitieux. Dans tous les cas, malgré le risque pris et les nuits blanches, je ne regrette pas mon choix de sujet et de cabinet, je ne pouvais pas imaginer meilleure mission pour mon DEC !

 

Tu es collaborateur comptable ? Bientôt mémorialiste en expertise comptable ?

Amarris recrute des professionnels qui comme toi attachent du sens au mot conseiller.

Rejoins-nous !

 

Lire aussi :